Natation : pourquoi avoir une bonne respiration ?

Natation : pourquoi avoir une bonne respiration ?

La respiration est le fil conducteur de la natation. C’est un point technique qu’il faut bien maitriser. L’environnement marin est un horizon auquel notre corps n’est pas adapté. Par conséquent, la respiration est l’élément qui subi globalement un net changement.

Le principe de respiration en natation

La respiration est naturelle hors de l’eau, elle est spontanée. Par contre, une fois dans l’eau, la technique à adopter devient différente. L’expiration est plus active et le système d’inspiration/expiration se fait uniquement par la bouche. En natation, la phase d’expiration est plus longue du fait qu’on passe la majeure partie de la séance, la tête immergée. De ce fait, la respiration ne se fait qu’en un court laps de temps. Une fois l’expiration achevée, l’inspiration se fait hors de l’eau lorsque la tête sort de l’immersion. Il est de ce fait, important de s’entrainer afin que les mouvements soient coordonnés avec la respiration. Un entrainement respiratoire est important afin de savoir mieux respirer pendant la nage. Par ailleurs, il est essentiel de savoir que lorsque le corps est sollicité à faire des efforts, les poumons s’efforcent à s’adapter au rythme. Dans ce cas, plus les mouvements du corps s’accentuent, plus les poumons fournissent d’effort en permettant d’inspirer plus d’oxygène. Le même phénomène se présente lors de l’expiration, mais cette fois-ci, en rejetant le gaz carbonique présent dans l’organisme. De ce fait, la respiration impacte grandement sur la nage, la flottabilité et la propulsion.

L’importance de la technique respiratoire en milieu aquatique

En natation, l’expiration est plus active, afin de vider complètement les poumons. Le temps d’expiration se fait à presque deux ou trois fois plus que l’inspiration. Ce qui permet une inspiration plus efficace dans un très court délai. Savoir respirer en nage permet de bien synchroniser la respiration et les mouvements du corps, c’est-à-dire, adapté les mouvements des bras et des jambes. La première technique est de savoir bien inspirer suffisamment afin de gonfler les poumons avant le mouvement des bras et des jambes qui suivent l’expiration. Ensuite, répétez les mêmes mouvements tout en reprenant l’air, et ainsi de suite. Il est important de s’entrainer plus souvent en coordonnant les mouvements respiratoires à ceux des bras et des jambes. Par ailleurs, afin de mieux s’équilibrer, il est aussi primordial de savoir bouger ou bloquer la tête. En effet, c’est cette partie du corps qui guide tous les mouvements du reste du corps et qui provoque la flottaison le plus longtemps possible. Lorsque la tête bouge, tous les segments du corps suivent ce mouvement et peut désaxer la trajectoire du nageur. Pour remédier à tout cela, il est capital de d’adapter les mouvements des bras dans le positionnement de la tête et de gainer le corps au maximum. Pour mieux vous situer, dans ce cas, réalisez un exercice en position statique dans l’eau. Prenez de l’air puis, immergez votre tête dans l’eau en soufflant fort, ensuite, inclinez la tête en sortant de l’eau et en inspirant à nouveau. Répétez cette action autant de fois que possible, mais en expirant de plus en plus longtemps et en inspirant de moins en moins.

Category

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *